Imprimer
Affichages : 650

Cette pratique aurait déjà plus de 5000 ans d'existence.

Elle se retrouve dans la plus haute antiquité ; de même chez les grecs et les romains, on place en haute estime ceux qui ont la "main guérisseuse".
Au Moyen-âge, on pratique le magnétisme !
Clovis (466-511) puis des rois de France : Philippe le bel, François 1er, Henri IV (qui soignait les écrouelles : une maladie d'origine tuberculeuse de l'époque).... et des rois d'Angleterre auraient eu le don de magnétisme et soignaient des sujets.
Au 16ème siècle serait apparue la formule "le roi te touche, Dieu te guérit" !
Parallèlement, des gens ordinaires souvent humbles et ne sachant pas forcément d'où leur venait ce don ont perpétré cette pratique du magnétisme avec souvent beaucoup de succès et ont ainsi soulagé bien des maux. Ils ont par contre été souvent persécutés par l'institution médicale, ecclésiastique ou politique en place.
Mais le magnétisme a traversé les siècles.

C'est par un médecin allemand Franz Anton Mesmer (1734-1815) qui mettait l'accent sur l'existence d'un fluide susceptible d'être canalisé, emmagasiné et transmis à d'autres personnes que le magnétisme aurait retrouvé des lettres de noblesse jusqu'à nos jours.
Mesmer a été décrié, il a eu aussi beaucoup de succès et des adeptes à son époque : Charles Deslon, Nicolas Bergasse, Guillaume Kornmann, le Marquis de La Fayette qui exportera ses idées aux États-Unis et d'autres encore qui diffuseront ses connaissances en Europe notamment en Prusse, en Russie et en Angleterre. 
Ses disciples parmi lesquels les plus actifs : Armand Marie de Chastenet de Puységur, Joseph Philippe François Deleuze, Charles Lafontaine, Alphonse Teste, Louis-Claude de Saint-Martin....propageront beaucoup ses idées, combattues par des opposants bien sûr et divisées par la suite également en divers courants par James Braid ou Ambroise-Auguste Liébeault notamment.

Après la révolution française, le magnétisme se perd un peu à cause des troubles sociaux importants et ne reprendra de l'ampleur que sous Napoléon Bonaparte et la Restauration française qui s'ensuivit dans le premier tiers du 19ème siècle.

Plus près de nous au 20ème siècle, des scientifiques russes (Semyon et Valentina Kirlian notamment) puis américains (Dolorès Krieger par exemple) ont mis en évidence les effets bien réels du magnétisme.